Le rapide développement du mobile en Afrique

Le marché africain du portable représentait en 2015 le deuxième au monde en nombre d’usagers (560 millions). Une progression fulgurante pour un continent qui n’a que peu utilisé le téléphone fixe.

L’Afrique compte 560 millions d’abonnés, soit presque un Africain sur deux. Cependant, de nombreux Africains possèdent plusieurs téléphones, plusieurs cartes SIM aussi.

L’utilisation du téléphone mobile en Afrique est de plus en plus importante (+70 % entre 2010 et 2015). Le groupement mondial des opérateurs de téléphonie attend 725 millions d’abonnés uniques en 2020.

Les hausses les plus importantes sont se situent au Nigeria, en Éthiopie, en Égypte, au Kenya, en Tanzanie, en République démocratique du Congo (RDC) et en Algérie.

Fin 2015, la 3G et la 4G représentaient seulement 28 % des connexions. Les réseaux s’attèlent à couvrir principalement les zones densément peuplées.